S’informer > Tous les articles > Autoproduction rentable d’électricité en Andorre

Autoproduction rentable d’électricité en Andorre

Des technologies de conduite et de mesure de pointe dédiées à l’hydroélectricité d’un micro-état

La société publique FEDA alimente la population de l’Andorre avec du courant issu de l’hydroélectricité. Une partie de l’eau turbinée provient de sources et de lacs montagnards qui se trouvent à plus de 2 000 mètres d’altitude. Rittmeyer a fourni tout le système de conduite hydraulique ainsi que les technologies de mesure de pointe qui assurent la parfaite exploitation des réservoirs ainsi que la surveillance des galeries et des conduites forcées.

Au milieu des Pyrénées, à plus de 1 000 mètres d’altitude, la société énergétique publique Forces Électriques d’Andorre (FEDA), qui fut fondée en 1988 et siège dans la capitale Andorre-la-Vieille, approvisionne en électricité tout le pays en transport (73 000 habitants) et une bonne partie en distribution (30 000 clients). Nous exploitons aussi un réseau de chaleur pour une vingtaine de clients (pour le moment seulement que des hôtels). Ces derniers vivent non seulement dans la capitale mais aussi dans les communes Canillo, Encamp et Escaldes-Engodany. La FEDA parie avant tout sur le développement et la mise à disposition de solutions énergétiques durables en Andorre.

L’hydraulique jusque dans les hauteurs

L’Andorre compte de nombreux lacs montagnards à plus de 2 000 mètres servant de source à l’hydroélectricité. Parmi ces derniers, on trouve les lacs Illa, del Val Riu, Cabana Sorda et pour finir, le plus grands des lacs, celui de Juclar avec une capacité de 4 millions de mètres cubes. L’eau de ces lacs est récupérée à 1 640 mètres d’altitude dans les stations Ransol, Val Riu, Ramio ainsi que dans dix autres stations autour des fleuves Riu Valvira d’Orient, Val del Riu et Riu Madariu puis afin d’être ensuite transportée vers le lac Engolaster. De là, elle est amenée par des galeries jusqu’à la centrale d’Escaldes où la société FEDA exploite trois groupes de production équipées des turbines Pelton. Les générateurs des groupes 1 et 2 qui sont en place depuis la mise en service de la centrale en 1934, ont une puissance respective de 15 MVA. Ajouté en 2009, le troisième groupe offre une puissance de 17 MVA. « Nous aurions souhaité installer un groupe-pompe et faire du pompage dans les heures moins chères, mais aujourd’hui ces projets sont durement pénalisés si on veut avoir un respect sur l’environnement », explique Jordi Dejuan, Directeur de marché chez FEDA.

En 2014, FEDA a fourni près de 110 GWh d’électricité issus de sa propre hydroélectricité. Elle couvrait ainsi près de 16 % de la demande en électricité d’Andorre. « Même si comparée aux autres pays, cette part semble peu élevée, l’autoproduction nous permet de mieux nous gérer la demande d’énergie et limiter la importation d’énergie dans les heures les plus chères. », souligne Jordi Dejuan. En plus de l’achat d’autres courants verts, comme ceux provenant de la photovoltaïque ou de fournisseurs particuliers en Andorre, le micro-état qui s’étend sur une superficie montagneuse de 468 km2, importe de l’électricité de ses pays voisins comme la France et l’Espagne.

« Nous pouvons détecter immédiatement les fuites d’eau dans la conduite ainsi comme suivre le rendement des turbines. »

Jordi Dejuan, Directeur du département pour l’importation de l’eau chez FEDA

Des technologies de mesure adaptées

La collaboration intensive et réussite entre FEDA et Rittmeyer existe depuis plusieurs années déjà : « En 2004, nous nous sommes tous deux penchés sur la modernisation des technologies de mesure afin de mettre en place le système de mesure des écoulements RISONIC au niveau du Lac Engolaster et dans la centrale à Escaldes. », se souvient Jordi Dejuan. Les deux installations jouent aujourd’hui encore un rôle essentiel dans l’exploitation de l’eau : « Grâce à cette technologie, nous pouvons détecter immédiatement les possible fuites d’eau dans la conduite forcée et suite au niveau de précisions des instruments suivre le rendement des turbines afin de optimiser mieux les heures de production. », confirme le directeur du service. La mesure précise et le maintien du niveau évitent le gel des filtres à eau dû à des niveaux trop bas en raison du grand froid de l’hiver avec des fortes tempêtes de neiges. « Nous avons décidé de travailler avec Rittmeyer car il était le seul fabricant de technologies de conduite et de mesure à proposer et mettre en place rapidement une solution optimale, afin de répondre aux besoins spécifiques de l’Andorre. », explique Jordi Dejuan. Pendant toutes ces années, l’équipement de mesure a été régulièrement modernisé, et un autre système de mesure des écoulements de Rittmeyer mis en place. Il y a deux ans, le système RISONIC2000, à l’époque déjà très moderne, a été remplacé par le système RISONIC modular.

Génération efficace et fiable d’électricité grâce à RITOP

En 2005, on passa à l’étape suivante de l’automatisation de l’infrastructure hydraulique en installant le système de conduite RITOP. De nombreux travaux manuels qui étaient jusqu’ici nécessaires pour la surveillance, ont été supprimés. La centrale à Escaldes surveille et commande désormais les niveaux et toute l’hydraulique. Elle accueille en outre les serveurs redondants du système de conduite. Douze stations automatisées avec une connexion décentralisée par fibres de verre surveillent et commandent les groupes de machines et les ouvrages extérieurs. Ces derniers sont équipés du système de commande distante RIFLEX M1. La communication se base sur le protocole CEI-60870-5-104. Un serveur terminal sépare le réseau interne et externe afin d’accéder à distance à l’installation en toute sécurité via des connexions VPN.

« Grâce à notre autoproduction, nous sommes désormais en mesure de rééquilibrer les fluctuations de la demande nationale en électricité et optimiser nos importations d’énergie. »

Conforme à la demande et rentable

La situation géographique complexe de l’Andorre exige une toute autre procédure pour l’approvisionnement en électricité. Malgré d’importantes eaux de sources montagnardes, les capacités de l’Andorre pour générer de l’électricité restent très limitées. Afin de proposer de l’électricité à prix abordable à ses consommateurs, FEDA doit exactement planifier l’importation de courant des pays voisins, et éviter aux mieux les changements brusques. « La précision des technologies de mesure de Rittmeyer associée à l’équipement de conduite des processus et à notre autoproduction d’électricité, nous permettent de rééquilibrer les fluctuations de la demande nationale en électricité. », se réjouit Jordi Dejuan.

Crédit photo : Fotolia, FEDA